The American Civil War

Le New York Times et Nicole Hannah-Jones abandonnent les principales affirmations du Projet 1619

Par Tom Mackaman et David North, 24 septembre 2020

Le Times a abandonné, sans aucune annonce ou explication, la thèse centrale que 1619, et non 1776, a été le moment de « la véritable fondation » des Etats-Unis

Un entretien avec Ed Achorn, auteur de Every Drop of Blood: The Momentous Second Inauguration of Abraham Lincoln

Par Shannon Jones, 13 juillet 2020

Lors d'une récente conversation avec le WSWS, Achorn a parlé de son livre sur le deuxième discours inaugural de Lincoln et a donné son avis quant aux efforts de diffamation du président qui a gagné la guerre civile et détruit l'esclavage aux États-Unis.

L’importance de la discussion en ligne du 4 juillet «La place des deux révolutions américaines, passée, présente et future».

Par David Walsh, 7 juillet 2020

Le «World Socialist Web Site» a marqué le 244e anniversaire de la Déclaration d’indépendance en organisant une discussion avec cinq historiens importants: Victoria Bynum, Clayborne Carson, Richard Carwardine, James Oakes et Gordon Wood.

Les deux révolutions américaines dans l’histoire du monde

Par David North, 6 juillet 2020

Samedi marquait le 244e anniversaire de la proclamation de la Déclaration d’indépendance qui a créa les États-Unis d’Amérique, le 4 juillet 1776. Ce n’est pas seulement l’impact politique direct de ce document, mais plutôt les principes qu’il proclamait qui lui ont donné sa stature historique mondiale.

Ne touchez pas à Lincoln et au mémorial Émancipation! Il faut défendre l'héritage de la guerre civile!

Par Niles Niemuth, 6 juillet 2020

La décision unanime de la commission des arts de Boston d'enlever la statue d'Abraham Lincoln et d'un esclave libéré qui commémore l'émancipation est une attaque réactionnaire contre l'héritage progressiste de la guerre civile.

La politique raciale et communautariste et le second assassinat d'Abraham Lincoln

Par Niles Niemuth et David North, 26 juin 2020

Dans le mois qui a suivi le meurtre de George Floyd, les manifestations de masse, multiraciales et internationales contre la violence policière risquent d’être détournées par une faction de la classe dirigeante qui promeut agressivement un type de politique raciale et communautariste.