Résolution adoptée en Allemagne: «Fermez les écoles et les garderies et organisez un enseignement sûr!»

3 décembre 2020

Réseau des comités d'action pour un enseignement sûr

La déclaration suivante a été adoptée par le Réseau des comités d'action pour un enseignement sûr en Allemagne, lors de sa réunion de vendredi. Un rapport de la réunion est disponible ici (article en anglais).

En Allemagne aussi, la pandémie de coronavirus est depuis longtemps devenue incontrôlable. Les nouvelles infections, les décès et les tests positifs ont atteint des niveaux record et poursuivent leur hausse. Du point de vue scientifique, il est clairement attesté que les lieux de travail et les écoles sont les principaux foyers de la pandémie. Si aucune mesure immédiate n'est prise, la mort prématurée et la maladie grave sont inévitables pour des centaines de milliers de personnes

Pupil Moritz is on his way to the first day at his new school in Gelsenkirchen, Germany, Wednesday, Aug. 12, 2020. (AP Photo/Martin Meissner)

Mais les gouvernements de tous bords refusent de mettre en œuvre ne serait-ce que des mesures de sécurité rudimentaires, comme l'alternance des cours en présentiel et à domicile, l'enseignement numérique et la filtration de l'air. Les écoles et les garderies sont maintenues totalement ouvertes afin de ne pas mettre en cause la capacité des parents à travailler et d'assurer ainsi le flux des profits vers les entreprises. Alors que banques et grandes entreprises ont reçu des centaines de milliards de dollars d'aide, les gouvernements considèrent que même 100 € par élève, pour des systèmes de filtration de l'air, sont encore de trop.

Nous nous opposons fortement à cette politique qui fait passer les intérêts des riches avant la santé des gens et nous appelons les élèves, les enseignants, les éducateurs et les parents à prendre leur sécurité en main. Dans toutes les écoles, des comités d'action pour un enseignement sûr, indépendants des partis de l'establishment et des syndicats, doivent être mis en place pour déterminer la sécurité dans leurs écoles et décider des mesures nécessaires. Si celles-ci ne sont pas respectées, les écoles doivent immédiatement se mettre grève et fermer. Il en va de même pour les garderies et autres établissements.

La pandémie est un phénomène international et nécessite une réponse internationale. Nous exprimons notre solidarité avec les grèves et les manifestations dans les écoles en Grèce, en Pologne et en France et saluons la création de comités de sécurité de la base dans de nombreuses villes du Royaume-Uni et des États-Unis. Ceux-ci doivent travailler en étroite collaboration et préparer une grève scolaire à l'échelle européenne.

La situation dangereuse des écoles et des crèches ne peut être dissociée des problèmes des transports en commun et des lieux de travail. Alors que les infirmières, les chauffeurs de bus et les ouvriers de la transformation de la viande mettent leur vie en danger chaque jour dans les conditions les plus adverses, on effectue en même temps les plus grands licenciements collectifs de l'histoire allemande et on baisse les salaires. Le gouvernement et les grandes entreprises utilisent la pandémie pour une redistribution sociale sans précédent de la richesse du bas vers le haut.

Par conséquent, la résistance dans les écoles doit être liée aux luttes des travailleurs pour des lieux de travail sûrs et pour défendre les emplois. Elle doit s'inscrire dans une large mobilisation pour une grève générale, qui impose les besoins et la santé de la population contre la logique de profit du capitalisme. Au lieu de transférer des milliards aux grandes entreprises, les revendications suivantes doivent être réalisées:

Stoppez la réouverture dangereuse des écoles! Sauvez les vies, pas le profit!

Fermez les écoles et les garderies et préparez un enseignement sûr! Ce n'est que si le taux d'incidence est inférieur à 50 pour 100 000 habitants que les cours devraient avoir lieu en petits groupes fixes, physiquement séparés et accueillis en tout sécurité. Les personnes appartenant à des groupes à risque doivent être spécialement protégées et exemptées immédiatement des cours en présentiel.

Il faut investir des milliards dans une éducation sûre et de qualité! Pour garantir des conditions de sécurité quand les taux d'infection baisseront, des milliards d'euros doivent être investis dans les écoles et les garderies, notamment dans le recrutement de milliers de nouveaux enseignants et éducateurs. Leurs salaires doivent être augmentés de manière significative.

Pour une indemnité salariale intégrale des parents qui doivent s'occuper de leurs enfants! Les parents doivent recevoir l'intégralité de leur salaire pour s'occuper de leurs enfants. Les travailleurs, les indépendants et les petits entrepreneurs doivent également être indemnisés pour toute perte de revenu. Les familles les plus pauvres doivent bénéficier d'un soutien particulier et recevoir des équipements de haute qualité pour permettre l'enseignement numérique à domicile.

(Article paru d’abord en anglais le 30 novembre)

 

Commenting is enabled but will only be shown on the live site.