Twitter met fin à la suspension du compte de l’IYSSE après une large opposition

Par nos reporters
23 novembre 2020

Suite à une vague d'opposition mondiale de la part des lecteurs du WSWS, des travailleurs et des jeunes et d'éminents défenseurs des droits démocratiques, Twitter a rétabli le compte de l'International Youth and Students for Social Equality (IYSSE) aux États-Unis.

Il s'agit d'un développement important dans la lutte pour les libertés individuelles et contre la censure en ligne.

Dans un courriel envoyé tard dans la nuit, Twitter a écrit: «Nous avons décidé de réactiver votre compte.» Le message ne contenait pas d'informations supplémentaires sur les raisons de la suspension du compte IYSSE le 13 novembre, ni sur la décision d'annuler l'interdiction de fait.

The restored IYSSE Twitter account

Il y a une semaine, les modérateurs du compte IYSSE ont remarqué que son profil et son image d'en-tête avaient été supprimés. À la place de sa chronologie, où le contenu est publié, il y avait une déclaration de Twitter: «Compte suspendu: Twitter suspend les comptes qui enfreignent les règles de Twitter», ainsi qu'un lien vers ces réglementations.

En réponse à une demande de l'IYSSE pour le rétablissement du compte, Twitter a écrit: «Votre compte a été suspendu car il paraît que vous gérez peut-être un certain nombre de comptes Twitter.»

L'IYSSE a noté qu'il s'agissait d'un mouvement avec des sections dans des universités à travers les États-Unis, dont chacune avait son propre compte Twitter. Parce qu'elles défendent la même perspective, les comptes séparés ont parfois publié les mêmes liens depuis le WSWS. Mais cette pratique, des différentes sections d'une organisation affichant un contenu similaire, était explicitement autorisée dans les règles de Twitter.

L'IYSSE a immédiatement lancé une campagne publique. Le WSWS a publié des articles avertissant que la suspension du compte était une attaque contre les droits démocratiques, dans la lignée d’une volonté croissante des autorités et des sociétés de médias sociaux de censurer Internet.

Ceux-ci ont noté que la suspension du compte a coïncidé avec la crise politique sans précédent aux États-Unis, à la suite des élections présidentielles. Cela a servi, en outre, à limiter la capacité de l'IYSSE, en tant qu'aile jeunesse du Parti de l'égalité socialiste, d'apporter une véritable perspective socialiste et internationaliste aux jeunes, sur fond d'un sentiment anticapitaliste qui se développe rapidement.

Un appel de l'IYSSE à des déclarations de protestation sur Twitter, exigeant le rétablissement du compte, a été repris par de nombreux utilisateurs de la plateforme de médias sociaux de tous les coins du globe.

Dimanche, Roger Waters, le célèbre musicien et cofondateur de Pink Floyd, a publié: «Twitter a interdit l'International Youth and Students for Social Equality [IYSSE]. Il est essentiel que les gens soient informés de cet effort pour les censurer.» Le tweet de Waters a été partagé plus d'un millier de fois et liked par bien plus de 3000 utilisateurs, tandis que son annonce sur Facebook a reçu une audience similaire.

Les messages de Waters, qui se bat également pour la liberté du fondateur de WikiLeaks Julian Assange et contre l'oppression des Palestiniens, ont été accueillis par des centaines de commentaires favorables.

«Les étudiants, par nature, ont tendance à être réceptifs à la vérité objective et conscients de l'injustice. Ces qualités les amènent à remettre en question la propagande et à se rebeller contre la guerre. La dernière chose que la classe dirigeante veut, c'est un mouvement étudiant organisé et conscient de sa classe», a déclaré l'un d'eux.

Un autre a répondu: «Pourquoi @Twitter a-t-il peur des étudiants? C'est de l'intimidation, c’est lâche et la #censure de la liberté d'expression, quelle que soit la façon bidon de le justifier. Qui savait que les médias sociaux n'existaient que pour protéger les intérêts des États-Unis[?] La communauté mondiale devrait supprimer la dépendance à la technologie américaine.»

Andreja Pejic, une mannequin internationale bien connue, a publié un tweet sur sa propre page, déclarant: «Cher Twitter, restaurez @IYSSE_US, @TwitterSupport. Arrêtez de censurer le web mondial. Arrêtez de censurer les publications / organisations de gauche réputées. Surtout ceux qui sont les opposants au fascisme les plus en vue.»

Des messages similaires ont été publiés par des travailleurs et des jeunes, ainsi que par des membres et des sections de l'IYSSE aux États-Unis et dans le monde.

Une déclaration d'un utilisateur mexicain de Twitter, par exemple, a déclaré: «Le compte de @IYSSE_US continue d'être censuré. Twitter et Facebook essaient de fausser la pensée des jeunes... La guerre génère la mort, mais aussi la richesse, et si vous vous organisez pour la signaler, vous serez censuré».

Des messages s'opposant à la censure ont été publiés en japonais, en allemand, en cinghalais, en tamoul, en français et un certain nombre d'autres langues, témoignant de la portée mondiale de la campagne de l'IYSSE.

La restauration du compte a sans aucun doute été influencée par cette importante réponse internationale.

Le renversement de la suspension souligne la nécessité d'une campagne mondiale contre la censure en ligne et pour la liberté sur Internet, dans le cadre d'une lutte plus large contre le virage à l'autoritarisme par les élites dirigeantes capitalistes du monde entier.

(Article paru en anglais le 19 novembre 2020)

 

Commenting is enabled but will only be shown on the live site.