Le rôle des fascistes de Virginie dans la conspiration visant à tuer Northam et Whitmer devient plus clair

Par Eric London
19 octobre 2020

Alors que des audiences préliminaires ont lieu dans des procès fédéraux et régionaux contre 14 miliciens ayant comploté pour tuer les gouverneurs démocrates du Michigan et de la Virginie, l’establishment politique et les médias sont engagés dans une conspiration du silence pour ce qui est du complot contre le gouverneur de Virginie Ralph Northam.

S’exprimant vendredi à Southfield, Michigan, le candidat présidentiel Démocrate Joe Biden, a fait référence au complot contre la gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer disant: «Maintenant, nous découvrons que la même chose se passe en Virginie». Lors d’une conférence de presse tenue cette semaine à Richmond, Northam a refusé de discuter des détails du complot contre sa propre vie, en invoquant une enquête en cours.

Le 15 mai 2020, des manifestants photographiés portent des fusils près des marches du bâtiment du Capitole de l'État du Michigan à Lansing (AP Photo/Paul Sancya, File)

La Virginie est limitrophe de Washington D.C.. Cela donne aux milices de cet État une proximité stratégique particulière au cas où Trump refuserait d’accepter une perte électorale et tenterait de rester à la Maison-Blanche en faisant appel à ses partisans d’extrême droite.

Plus d’information est en passe de sortir sur d’éventuels liens des milices de Virginie et d’autres groupes fascistes avec le complot visant Whitmer et Northam.

Lors d’une scène remarquable jeudi, le leader du mouvement fasciste Boogaloo de Virginie, un Marine démobilisé, Mike Dunn, a mené une manifestation armée au poste de police de Newport News, en Virginie, pour protester contre une loi interdisant le port ouvert de fusils d’assaut sur les propriétés du gouvernement.

Le temps que les fascistes armés arrivent au poste de police, le chef de la police, Steve Drew, avait déjà installé une sonorisation pour Dunn. Les deux hommes se sont serré la main et ont échangé des cadeaux. Drew a offert du lait chocolaté au fasciste, et Dunn a remis au chef de la police une bouteille de Mountain Dew [boisson alcoolique] — tous deux des signes utilisés par les fascistes en ligne. Le chef de police et le fasciste ont ensuite porté un toast, Drew ajoutant: «Je soutiens votre droit à la liberté d’expression». Le chef de la police a parlé au fasciste de 20 ans en l’appelant «Monsieur».

Dans une vidéo YouTube publiée le 6 octobre, avant les arrestations dans le Michigan, Dunn avait annoncé un appel à un «Rassemblement de l’unité Boogaloo» qui s’est tenu à Lansing, Michigan, le samedi 17 octobre. Cela soulève des questions sur (1) ce que Dunn savait du complot dans le Michigan et (2) les liens que les conspirateurs du Michigan avaient avec leurs homologues de Virginie.

«Ce mois-ci, le 17, à 12 heures, à Lansing, Michigan, au bâtiment du capitole, nous organisons un rallye de l’unité Boogaloo», a écrit Dunn. Il a appelé «les milices traditionnelles et tous les gars Boogaloo» à y assister et à «apporter tout leur matériel, assurez-vous de porter des armes».

En juin, Dunn avait publié une vidéo de lui-même, arme à la main, menaçant Northam. «Je vous demande de vous tenir à mes côtés contre le gouvernement tyrannique et le gouverneur tyrannique», a-t-il déclaré. Le [site web] Daily Beast a rapporté que Dunn avait lancé une page d’événement intitulée «EXIGEZ physiquement la démission de Ralph Northams» [sic].

Selon la plainte fédérale déposée contre les conspirateurs du Michigan, des représentants des milices d’au moins quatre ou cinq États ont discuté du projet de tuer Northam et Whitmer lors d’une réunion le 6 juin à Dublin, Ohio.

Le chef de la police de Dublin Justice Páez a notamment déclaré mardi à une réunion communautaire que le FBI l’avait informé que le lieu de réunion devait permettre à des personnes extérieures à l’État de participer. «Le lieu de réunion était pour la commodité, c’était une distance de déplacement habituelle pour des personnes venant de plus loin que la région de Columbus [la capitale de l’Ohio]», a-t-il déclaré.

Un représentant des milices de Virginie était-il présent à la réunion de Dublin le 6 juin? Puisque l’assassinat de Northam a été planifié à cette réunion, cela semble une conclusion probable. Mardi, l’agent du FBI chargé de l’enquête, Richard Trask, a déclaré qu’il y avait des «représentants» d’«au moins quatre ou cinq États» à la réunion du 6 juin. Déplacer la réunion dans l’Ohio faciliterait la participation d’États comme la Virginie ainsi que de groupes du Sud.

Au tribunal vendredi matin, Trask a fourni des preuves supplémentaires de la portée nationale du complot et de ses liens avec les prochaines élections présidentielles américaines. Il a déclaré que les comploteurs n’avaient pas nécessairement prévu d’emmener Whitmer dans le Wisconsin pour la tuer, mais qu’il était «question de l’emmener dans d’autres États» également.

Trask a également indiqué que le FBI avait eu connaissance du complot dans un autre État que le Michigan: «Nous avons pris connaissance d’un complot, pas spécifiquement de cette partie. C’était par l’intermédiaire d’une autre division».

Trask a également parlé de la relation entre le complot et l’élection présidentielle.

R: Il y a eu de multiples références à l’élection.

Q: Pourquoi serait-il nécessaire d’enlever la gouverneure Whitmer lors de l’élection? Elle ne se présente même pas.

R: Ils ont fait référence à l’élection… cela pourrait être lié au président… la conclusion étant que cela avait quelque chose à voir avec l’élection présidentielle.

Trump a travaillé assidûment à mobiliser les milices fascistes dans toute la Virginie. Le 20 janvier de cette année — exactement un an avant l’inauguration du 20 janvier 2021 — des milices de tout le pays se sont rassemblées pour s’opposer aux restrictions de l’État sur les armes à feu.

Au cours de ce rassemblement, plus de 10.000 personnes sont descendues sur le Capitole de Virginie armées de fusils d’assaut dans ce qui semble maintenant avoir été une répétition du type de plans élaborés par les comploteurs du Michigan pour «conquérir» le Capitole de l’État. Mike Dunn était présent, ainsi que des centaines de «Oathkeepers», «Three Percenters» et «Boogaloo Boys».

Ce jour-là, Trump a tweeté: «Le Parti démocrate du Grand Commonwealth de Virginie travaille dur pour vous retirer vos droits au 2e amendement. Ce n’est que le début. Ne vous laissez pas faire, votez Républicain en 2020!»

Quelques jours avant ce rassemblement, Northam avait déclaré l’état d’urgence et le FBI avait arrêté plusieurs membres d’une organisation néonazie appelée «The Base» (La Base). Selon des documents d’accusation dans cette affaire, les néonazis de Virginie avaient prévu de tirer dans la foule pendant le rassemblement du 20 janvier, déclenchant ainsi une violence de masse.

(Article paru d’abord en anglais le 17 octobre 2020)

 

Commenting is enabled but will only be shown on the live site.