Le Dr Lissa Johnson appelle les travailleurs et les jeunes à se mobiliser pour défendre Julian Assange et Chelsea Manning

12 février 2020

Le Dr Lissa Johnson, psychologue clinicienne, a rédigé la déclaration suivante. Elle fera partie des intervenants du rassemblement organisé par le Parti socialiste pour l’égalité à l’hôtel de ville de Parramatta, dans l’ouest de Sydney, le samedi 22 février à 12 heures. Il aura lieu parallèlement aux rassemblements de Melbourne, Brisbane et Wellington, en Nouvelle-Zélande. L’ensemble des manifestations lutteront pour la mobilisation de la classe ouvrière en faveur de l’éditeur de WikiLeaks, Julian Assange, et de la leveuse d’alerte, Chelsea Manning — tous deux emprisonnés.

L’Administration Trump a accusé Assange d’espionnage pour avoir publié des documents divulgués par Manning qui exposaient les crimes de guerre et les conspirations diplomatiques du gouvernement américain. Il risque une peine de prison à vie qui peut atteindre jusqu’à 175 ans pour le courageux journaliste de WikiLeaks. L’audience d’extradition au Royaume-Uni commence le 24 février à Londres. Des manifestations sont organisées dans le monde entier pour demander au gouvernement britannique de rejeter l’extradition et d’accorder la liberté immédiate et inconditionnelle à Assange et Manning.

En 2018, le Dr Johnson a écrit une série de cinq articles intitulée The Psychology of Getting Julian Assange, publiée par New Matilda, qui mettait en cause la persécution prolongée du fondateur de WikiLeaks. En novembre 2019, elle a été l’une des signataires de la lettre ouverte, publiée par des médecins et des professionnels de la santé du monde entier. La lettre documentait la menace médicale qui pèse sur la vie de Julian Assange en raison des mauvais traitements qu’il avait subis. La lettre ouverte demandait au gouvernement britannique de transférer le courageux journaliste de la prison de Belmarsh vers un hôpital universitaire bien équipé et doté d’un personnel qualifié. Dans une lettre ultérieure, Doctors4Assange a demandé que le gouvernement australien intervienne en faveur d’Assange.

Le Dr Johnson sera également l'un des intervenants lors d'un rassemblement organisé par PeopleForAssange le lundi 24 février à 12 heures à la Martin Place de Sydney.

Rassemblement contre la fausse incarcération, les fausses accusations et des abus!

Déclaration du Dr Lissa Johnson, docteur en psychologie clinique.

Johnson s'adressant à une manifestation à Sydney organisée par la coalition Support Assange et WikiLeaks

La prochaine audience d'extradition de Julian Assange est un test politique décisif pour nous tous.

La question qui se pose avant l’audience d’extradition de Julian Assange, le 24 février à Londres, est la suivante. Allons-nous rester silencieux, à nos risques et périls, pendant qu’un journaliste et éditeur se fait persécuter, peut-être à mort, pour avoir révélé des crimes de guerre? Allons-nous rester silencieux et obéissants alors qu’une centaine de médecins nous avertissent que Julian Assange pourrait mourir en prison, des suites de tortures motivées par des raisons politiques?

Allons-nous protester contre ces abus de la loi, des droits de l’homme et du pouvoir institutionnel, sachant que si nous ne le faisons pas, d’autres abus viendront? Ou, sommes-nous trop aveuglés pour voir que nos propres droits et libertés, et ceux de nos enfants seront les prochains à être enfreints?

Tous ceux qui reconnaissent que le moment est venu à prendre position contre l’injustice flagrante et pour les droits démocratiques fondamentaux devraient assister aux rassemblements de Sydney, Melbourne, Brisbane et Wellington, en Nouvelle-Zélande. Et soutenir, de surcroît, les manifestations et les protestations organisées dans le monde entier.

(Article paru d’abord en anglais 11 février 2020)

 

Commenting is enabled but will only be shown on the live site.