"Vous êtes la génération la plus chanceuse de l'histoire parce que vous avez l'opportunité de changer le monde"

Chaleureux accueil pour Chris Marsden, candidat du SEP, à une réunion de lycéens à Sheffield

Par Notre journaliste
10 décembre 2019

La semaine dernière, Chris Marsden, candidat du Parti de l'égalité socialiste (PES – Socialist Equality Party) au Parlement pour la circonscription de Sheffield Central, a été applaudi par un public nombreux au lycée King Edward VII de Sheffield, Angleterre.

Le lycée avait invité les candidats de la circonscription de Sheffield Central à prendre la parole à une réunion électorale devant plus de 200 lycéens âgés de 16 à 18 ans. D'autres candidats présents ont parlé au nom du Parti travailliste, des Verts, du Parti conservateur, des libéraux démocrates et du Parti du Yorkshire.

Chris Marsden

De toute évidence, le jeune public était généralement de gauche et était largement hostile ou indifférent à ce que les candidats du Parti conservateur, du Parti libéral démocrate et du Parti du Yorkshire avaient à dire. Certaines des mesures réformistes présentées à l'occasion par la candidate travailliste et le candidat du Parti Vert ont été applaudies, mais Marsden a obtenu certaines des réponses les plus chaleureuses.

Aucune photographie n'était autorisée dans ce bâtiment scolaire.

Dans son allocution d'ouverture, Marsden a remercié le lycée " pour l'occasion qui lui était donnée de s'adresser à un public de cette génération, la génération la plus malchanceuse de l'après-guerre, qui va aller dans un monde où elle va recevoir une éducation dans des conditions où le marché du travail est terrible, où les salaires sont en baisse, où les contrats zéro heure sont devenus la norme et qui connait une très grave crise climatique. Le monde est enflammé par le nationalisme et le développement des mouvements de droite. "

" Beaucoup de problèmes sérieux se posent à votre génération. Mais vous êtes aussi la génération la plus chanceuse de l'histoire parce que vous avez la possibilité de changer le monde. "

Marsden a expliqué que le SEP était un parti socialiste, la section britannique du Comité international de la Quatrième Internationale, fondé par Léon Trotsky. Les problèmes auxquels le monde est confronté ne se prêtent pas à des solutions faciles. " Le système politique et économique est dans un état d'effondrement politique complet, de délabrement, de dysfonctionnement, il doit être remplacé. Le socialisme ne consiste pas à faire quelques petites réformes, il s'agit de mettre en place un système à l'échelle mondiale basé sur la production pour le besoin et non le profit, dans lequel il y est mis fin à l'exploitation et à l'oppression qui est remplacée par le développement d'une société vraiment humaine ".

Après deux minutes d'allocution d'ouverture de tous les candidats, les élèves ont posé des questions, en commençant par: " Que ferait votre parti pour contrer l'urgence climatique ?

Marsden a déclaré que la crise climatique était grave et qu'elle ne pouvait pas être renversée " sur la base d'une baisse de la consommation ".

" La crise climatique n'a pas été créée parce que les gens partent en vacances à l'étranger. Il est créé parce que l'industrie n'est pas du tout réglementée, parce qu'elle pollue massivement. Vous ne pouvez y répondre qu'à l'échelle mondiale. "

Marsden a insisté sur le fait que l'urgence climatique ne pouvait pas être résolue dans le cadre du système de profit. Tout en soutenant toute réforme progressiste pour faire face à l'urgence climatique, le SEP sait que " de telles mesures seraient contournées par les gouvernements, comme celui de Donald Trump, et elles seront contournées par les sociétés multinationales, qui ne sont motivées que par une seule chose: le profit. Nous devons prendre le contrôle du monde et faire en sorte qu'il serve les intérêts de millions et de milliards de personnes, et non d'une poignée d'oligarques et de criminels super riches. "

L'appel de Marsden en faveur d'une solution socialiste globale a été salué par des applaudissements soutenus, tandis que les remarques timides du Parti Vert ont été accueillies par le silence.

A la question :" Que ferait votre parti pour lutter contre le chômage et les inégalités à Sheffield ?" Marsden a noté que l'activité du SEP était consacré à la lutte pour l'égalité sociale. " Nous sommes un parti international. Il n'y a pas de politique pour Sheffield, pour le ‘marché du travail’. "

École King Edward à Sheffield

" Nous entrerons probablement bientôt dans la deuxième crise majeure depuis 2008, qui va anéantir des milliards et des milliards au sein de l'économie mondiale. " Alors que les gouvernements avaient " injecté des milliards dans les coffres des grandes entreprises, de vastes sommes d'argent soutenues par rien, les travailleurs ont subi la plus forte baisse des salaires dans l'après-guerre. "

" Il n'y a aucune garantie d'emploi ; il n'y a pas d'avenir dans ce système. Quand le krach arrivera, ce qui arrivera, qu'il soit précipité par le Brexit ou non, il y aura une telle dislocation sociale qu'il exigera des réponses vraiment sérieuses. " Marsden a lancé un appel au public: " Prenez le contrôle de l'industrie, prenez le contrôle des services et dirigez-les dans l'intérêt de la grande majorité de la population et non dans l'intérêt des grandes entreprises ".

En réponse à la question, " Quels seront les avantages de votre solution pour le Brexit ? " Marsden a déclaré : " Le référendum sur le Brexit a été la plus grande fraude jamais perpétrée ", ce qui lui a valu les plus forts applaudissements de la réunion. " Il s'agit d'un gâchis réactionnaire créé par deux groupes de politiciens de droite prônant des politiques pro-entreprises - soit une alliance avec l'Europe dans une guerre commerciale ou une alliance avec les Etats-Unis dans une guerre commerciale. Tout le monde va souffrir. "

" Il n'y a rien de progressiste dans le Brexit, il n'y a rien de progressiste dans ce vote, il n'y a rien de progressiste dans l'Union européenne. L'Union européenne a imposé une austérité massive à la Grèce, au Portugal, à l'Italie, à l'Espagne. Elle s'attaque aux migrants. Il n'y a pas d'autre réponse que les Etats-Unis socialistes d'Europe, qui doivent être une initiative indépendante de la classe ouvrière, pas des grandes entreprises. "

Une personne s'est adressée au représentant libéral-démocrate pour lui demander si les 50 milliards de livres sterling qui, selon lui, seraient économisés en empêchant le Brexit seraient utilisés pour supprimer les frais de scolarité des étudiants. Il a rappelé que le parti les avait augmentés lorsqu'il était en coalition avec les Conservateurs (2010-2015), malgré sa promesse du contraire.

À la suite d'un mea-culpa embarrassé de la part des libéraux démocrates, Marsden a déclaré. " L'éducation est un droit fondamental et devrait être gratuite. C'est un bien social, sans lui il n'y a pas de progrès. Ce que les libéraux-démocrates de Nick Clegg ont prouvé, c'est que les politiciens mentent et qu'on ne peut pas leur faire confiance. Les seuls qui peuvent défendre l'éducation gratuite est la classe ouvrière.... Il ne peut y avoir de recul sur cette question. "

Une autre personne a posé une question sur les " idées des candidats pour mettre fin à l'aide du Royaume-Uni aux violations internationales des droits de l'homme, que ce soit par le soutien des dictatures ou par la vente d'armes par le Royaume-Uni ".

La Grande-Bretagne ne se contente pas de soutenir des régimes répressifs, a répondu Marsden. La Grande-Bretagne est un régime répressif. La Grande-Bretagne a lancé des guerres impérialistes partout sur la planète. Elle a détruit le Moyen-Orient avec les guerres en Afghanistan, en Irak, en Syrie, en Libye. Elle est responsable de souffrances indicibles dans le monde entier. C'est d'ailleurs un pays qui, en ce moment même, enferme le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, dans une prison à sécurité maximale. Il est pris pour cible par Donald Trump parce qu'il a révélé des crimes de guerre. Après quoi ils comptent l'envoyer de sa prison vers Amérique pour faire face à 175 ans de prison.

Les autres partis sur la plate-forme ne disent rien à ce sujet " parce qu'ils sont complices des crimes de l'impérialisme américain. Ils continueront d'être complices de ces crimes. "

De nombreux autres candidats ont estimé que soutenir l'Arabie saoudite était une erreur morale. Marsden a déclaré que les gouvernements britanniques ont soutenu l'Arabie saoudite " parce qu'ils veulent le pétrole du Moyen-Orient " et a reçu de vifs applaudissements.

En réponse à une question finale sur la manière de surmonter le " manque de confiance dans la politique ", Marsden a désigné le reste de la plate-forme en disant: " Ne pas faire confiance à ces partis, c' est le début de la sagesse politique. Bien mérité !"

" On ne peut pas faire confiance au Parlement parce que le Parlement représente la classe dirigeante et qu'il est peuplé de partis qui représentent la classe dirigeante. Quiconque vous dit qu'ils ont un intérêt commun avec vous vous ment. Nous vivons dans une société divisée en classes. Il doit y avoir un parti pour la classe ouvrière qui lutte pour le socialisme. Et un dernier point, et ce n'est pas une question de politique partisane. Tout le monde ici devrait se battre pour la liberté de Julian Assange ! "

Après la réunion, un lycéen s'est approché de Marsden sur la tribune et l'a félicité pour son " discours inspirant ". Plusieurs étudiants ont demandé à prendre une photo avec Marsden et d'autres sont restés longtemps pour discuter des perspectives du SEP - y compris une longue discussion sur Julian Assange et les fausses allégations faites contre lui en Suède. Marsden a noté que la devise de l'école, " Faire bien, ne rien craindre ", devrait être adoptée par toute leur génération.

(Article paru en anglais le 2 décembre 2019)

 

Commenting is enabled but will only be shown on the live site.